Strict Standards: Non-static method utf_normalizer::nfc() should not be called statically in /homepages/4/d150323535/htdocs/forums/includes/utf/utf_tools.php on line 1804
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 1028: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1804)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 1028: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1804)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 1028: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1804)

Strict Standards: Non-static method utf_normalizer::nfkc() should not be called statically in /homepages/4/d150323535/htdocs/forums/includes/utf/utf_tools.php on line 1686
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4593: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1804)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4595: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1804)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4596: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1804)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4597: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1804)
L'offrande du mandala (préliminaire sépcifique) : Les préliminaires spécifiques

L'offrande du mandala (préliminaire sépcifique)

Prise de refuge/prosternations, Vajrasattva, offrande du mandala, Guru Yoga

L'offrande du mandala (préliminaire sépcifique)

Messagede Seunam Gyamtso » Mer 18 Avr 2012 13:19

L'offrande du mandala

La pratique du mandala est tourné vers l’accroissement des facteurs positifs, au moyen du développement des mérites et de l’approfondissement de notre conscience éveillée.

D’après la présentation traditionnelle de la pratique du mandala, des objets symboliques précis sont
nécessaires : deux petits disques de métal nommés mandala sont utilisés comme support en méditation. Le plus beau d’entre eux est placé sur l’autel où cinq tas de riz ont été géométriquement ordonnés : un au centre et un dans chacune des quatre directions cardinales. C’est ce qui et nommé drupay mandala ou « mandala de l’accomplissement ». L’autre mandala, qui est tenu dans la main, est nommé chöpay mandala, ce qui signifie
« mandala des offrandes ». C’est sur ce disque que sont déposés, selon un schéma traditionnel, les tas de riz qui deviennent eux-mêmes le point de départ de notre visualisation d’un mandala archétypal (structure de l’univers).


Visualisation des sources du refuge

Dans la pratique du mandala, nous visualisons le lac et l’arbre dans un immense palais, situé dans le ciel en face de nous ; palais quadrangulaire dont les côtés sont munis de quatre portes principales, et dont l’architecture est vraiment splendide, bien que dénuée de toute solidarité et substantialité. Ce gigantesque palais contient une non moins vaste assemblée des Trois Joyaux et des Trois Racines, dont l’axe central est constitué par la succession des lamas de notre lignée, entourés par ceux des autres lignées ; les divinités de méditation en face ; les bouddhas à notre gauche ; les textes et écritures du dharma, derrière ; les bouddhas et bodhisattvas du sangha, à notre droite ; et les divinités protectrices formant une assemblée, soutenant par en dessous toutes les sources du refuge. Durant cette pratique, les sentiments négatifs liés à l’avarice sont tout à fait contraires à l’esprit du mandala.

Image
« S’il vous plait, acceptez ce témoignage de compassion pour le bienfait de tous les êtres autant qu’ils en peuvent partager les bénéfices. »


Visualisation du mandala
Pour commencer une session de pratique du mandala, nous plaçons sur nos genoux un tas de grains de riz, et tenons notre disque dans la main gauche. Nous prenons une pleine poignée de grains et en frottons le disque, le nettoyant et le polissant avec la partie lisse du poignet, frottant trois fois dans le sens des aiguilles d’une montre et trois fois en sens inverse.

Durant le développement de la visualisation du mandala, nous disposons les tas de riz sur le disque selon une configuration déterminée correspondant analogiquement à la cosmologie utilisée comme support de notre conception idéale de l’univers. Aussi notre visualisation commence-t-elle par celle du disque sous forme d’immense base d’or de ce système cosmique, de cet univers. Nous effectuons le premier dépôt de riz sur le disque, dans le sens des aiguilles d’une montre, en traçant une sorte de cercle couronne de grains autour du bord extérieur du disque. Nous imaginons alors une vaste chaîne de montagnes entourant la base d’or, comme une muraille de soutènement autour de notre système cosmique.

Ensuite, nous commençons à développer la visualisation proprement dite, étape par étape, déposant un tas de riz au centre du disque afin de symboliser le mont Méru, la montagne axiale de l’univers, et quatre tas de riz dans les quatre directions cardinales. Convenant que la direction qui nous fait face figurera l’Est, nous disposons ensuite les tas dans l’ordre suivant : Est, Sud, Ouest et Nord. Alors, selon un schéma particulier connu de tout familier de la pratique, nous plaçons à droite et à gauche du continent oriental deux petits tas de riz représentant deux sous-continents. Nous faisons de même sur les plus proches et lointains côtés du continent méridional, sur la gauche et la droite du continent occidental, enfin sur les deux côtés opposés du continent septentrional.

En disposant à nouveau des tas de riz dans les quatre directions, nous méditons sur les quatre aspects supplémentaires auxquelles les textes font référence. Le premier de ceux-ci est une gigantesque montagne de joyaux et de matières précieuses, située à l’Est dans la médiation. Le suivant situé au Sud est un bocage d’arbres magiques, capables d’exaucer tous es souhaits de la personne qui entre en contact avec eux. Le troisième aspect, à l’Ouest, est un troupeau de vaches reconnu comme tout-puissant dans sa capacité à accomplir les désirs de qui entre en contact avec lui. Enfin, se trouve au Nord un champ aux moissons miraculeuses qui pousse sans aucune culture, octroyant la richesse de la terre sans qu’il soit nécessaire de déployer le moindre effort.

Les éléments suivants, qu’il s’agit de visualiser, sont les sept attributs du monarque universel dont les quatre premier sont : la précieuse roue, le précieux joyau d’abondance, la précieuse reine et le précieux ministre ; tous visualisés tandis que nous disposons les tas de riz dans les quatre directions cardinales. Les trois derniers des sept attributs sont le précieux éléphant, le précieux cheval du monarque et le précieux général. Un huitième attribut est un grand vase empli de trésors et de richesses. Ces attributs sont médités dans les directions
intermédiaires : ainsi entassons-nous le grain au Sud-Est, Sud-Ouest, Nord-Ouest et Nord-Est.

Ensuite, nous visualisons les huit déesses d’offrande prodiguant différents plaisirs sensuels et différentes formes d’expérience sensorielle. Les quatre premières sont méditées dans les directions cardinales et le dépôt du riz est fait corrélativement à chacune d’elles. La première est la déesse de la joie et du rire ; la deuxième, la déesse des guirlandes de fleurs ; la troisième, la déesse du chant, et la quatrième, celle de la danse. Les qutre autres déesses d’offrande sont méditées dans les directions intermédiaires : la déesse des fleurs au Sud-Est ; la déesse de l’encens au Sud-Ouest ; la déesse des lampes, de la lumière et de l’illumination, au Nord-Ouest ; et la déesse de l’eau parfumée au Nord-Est.

Les éléments suivants sont le soleil et la lune : le soleil au Nord-Est et la lune au Sud-Ouest. Nous placerons alors dans ces deux directions respectives les tas de riz représentant l’ombrelle, symbole de la majesté et du pouvoir ; et la bannière victorieuse, symbole de la victoire des forces du bien sur celles du mal. Enfin, lorsque nous déposons la dernière pleine poignée de riz au centre du disque de telle sorte que les grains en débordent tout alentour, nous méditons sur le fait que l’univers se trouve lui aussi empli de toutes les richesses des dieux et des hommes, et que toutes sortes d’offrandes aussi splendides ou valeureuses qu’il est possible de les imaginer sont en train d’être dédiées aux sources du refuge et de combler l’univers.


Récitation du mandala en sept points
Pour commencer chaque session d’offrande au mandala, nous méditons sur la configuration élargie du mandala de l’univers qui est nommée le mandala aux trente-sept aspects. Nous pouvons le faire une fois ou un certain nombre de fois, mais la récitation et la pratique authentique utilisées comme corps principal de la méditation tiennent essentiellement en une courte prière de quatre lignes associée à une version abrégée du mandala connue sous le nom de « mandala en sept points ». Cette offrande spécifique est répétée cent mille fois ou plus exactement onze mille cent onze fois, afin d’accomplir intégralement la pratique préliminaire. La prière particulière de quatre lignes peut être traduite littéralement comme suit :

« La base dorée est ointe d’eau parfumée et parsemée de fleurs ; ce mandala est orné des continents, du soleil et de la lune. »

Les deux premières lignes de la prière font allusion à la structure de la visualisation, et les deux autres disent que grâce à cette offrande, et tandis que l’on se représente le royaume des bouddhas (l’assemblée des Trois Joyaux et des Trois Racines), il devient possible à tous les êtres de jouir du pur royaume de l’expérience.

On trouve aussi dans la liturgie deux lignes qui incitent à prêter attention à la vision élargie de la visualisation, de sorte que nous n’offrons pas seulement ce seul système cosmique à l’assemblée des bouddhas et bodhisattvas visualisés en face de nous, mais à tous les bouddhas et bodhisattvas, à tous les lamas, à toutes les manifestations de ces énergies, à toutes les sources du refuge dans toutes les directions. Par le simple geste de l’offrande au mandala, nous offrons millions sur millions de ces univers.

TSERAB KUN GYI LU DANG LONGTCHEU PEL
J'offre aux Trois Joyaux, les corps, biens et mérites de toutes mes vies,

TSOK NYI DZOK TCHIR KEUNTCHOK SOUM LA BUL
Afin de parfaire les deux accumulations de mérite et de sagesse.

GOUROU RATNA MANDALA KAM NIR YATA YAMI

La phase conclusive prend la forme d’une aspiration universelle ; que nous-mêmes et tous les êtres ayant présenté cette offrande puissions tous accomplir le développement de notre bienfait, approfondir notre connaissance et atteindre l’Eveil. A ce moment-là, nous nous identifions, ainsi que tous les êtres, aux sources du refuge à l’état d’Eveil. Nous méditons que le champ du refuge, cette assemblée visualisée dans le ciel en face de nous, se dissout en lumière et est absorbée en nous. Nous identifions nos forme, parole et esprit avec ceux des sources du refuge, et nous laissons l’esprit au repos, dans un état informel de connaissance non conceptuelle, aussi longtemps que nous le pouvons avec aisance.

Pour en savoir plus :
Introduction à la pratique et au symbolisme du mandala dans le bouddhisme tibétain par Matthieu Ricard
Mandala, Cercles sacrés du bouddhisme tibétain de Martin Brauen

Source : http://buddhadharma.over-blog.fr/articl ... 37324.html
Par le mérite engendré par ma pratique du don et des autres perfections,
puissé-je réaliser l'éveil pour le bien de tous les êtres.
Avatar de l’utilisateur
Seunam Gyamtso
Fondateur - Administrateur Rimé
 
Messages: 1329
Inscription: Jeu 26 Juin 2008 10:20
Localisation: Seine et marne (France)

Re: L'offrande du mandala (préliminaire sépcifique)

Messagede Seunam Gyamtso » Mer 18 Avr 2012 13:20

Bonjour,

Je commence la pratique du mandala, et n'ai pas vraiment compris comment on fait le mandala d'accomplissement qu'on met sur l'autel avec un support matériel de ce type :

Image

Comment on le remplis de riz avec quelles récitations, dans quel ordre précis... ?

Merci par avance de votre aide.

Amicalement,
Par le mérite engendré par ma pratique du don et des autres perfections,
puissé-je réaliser l'éveil pour le bien de tous les êtres.
Avatar de l’utilisateur
Seunam Gyamtso
Fondateur - Administrateur Rimé
 
Messages: 1329
Inscription: Jeu 26 Juin 2008 10:20
Localisation: Seine et marne (France)

Re: L'offrande du mandala (préliminaire sépcifique)

Messagede Seunam Gyamtso » Jeu 19 Avr 2012 21:59

Une amie du Dharma m'as répondu, je copie ici sa réponse, qui peut aider les personnes qui s'engagent dans cette pratique et se posent la même question :

"Si tu utilises ce type de droubpeil mandala, une base avec 3 cercles concentriques, ou si tu utilises une base plus simple ce n’est pas différent. Je t’explique ce qui m’a été transmis selon la tradition kagyu. Le plus important est la visualisation.
On prépare le droubpeil en le purifiant et en récitant 3 fois le mantra de purification : OM VAJRA AMRITA HUNG PHET. Nous faisons le geste de le nettoyer de la partie interne du poignet droit en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre. Ensuite nous récitons le mantra qui transforme tout en vacuité : OM SOBA WA CHUDDA SARWA DHARMA SOBA WA CHUDDO HAM. De la vacuité apparaît un magnifique palais… Nous récitons alors le texte et nous plaçons les 5 tas de riz qui correspondent aux 5 sources de refuge. Il y a en fait 6 sources de refuge, les 3 Joyaux (Bouddha, Dharma, Sangha) et les 3 Racines (Lamas, Yidams et Dharmapalas) mais les Dharmapalas peuvent être placés ici avec les Yidams. On remplit ensuite les autres cercles avec le riz comme autant d’émanations qui proviennent des Champs purs. Nous visualisons ensuite l’union des damzigpas et des yeshepas : la lumière irradie des 3 syllabes-germes OM AH HUNG invitant les déités de sagesse à venir du Dharmadatou (sphère de la vacuité). Le droubpeil mandala peut alors être placé sur l’autel et y rester tout le temps que nous ferons cette pratique. Cette préparation n’est à faire qu’une fois au début de la pratique.
A partir de la récitation du mantra de 100 syllabes, nous pratiquons avec le tcheupeil mandala…
J’espère que cela peut t’aider."
Par le mérite engendré par ma pratique du don et des autres perfections,
puissé-je réaliser l'éveil pour le bien de tous les êtres.
Avatar de l’utilisateur
Seunam Gyamtso
Fondateur - Administrateur Rimé
 
Messages: 1329
Inscription: Jeu 26 Juin 2008 10:20
Localisation: Seine et marne (France)

Re: L'offrande du mandala (préliminaire sépcifique)

Messagede XAv » Mer 16 Mai 2012 21:53

Bonsoir,
J'ai vu dans un reportage ce rituel mais je suis surpris de voir la complexité qui se cache derrière. A franchement parler et sans vouloir offenser, les pratiquants ne me donnaient pas l'impression d'être plongés dans de telles visualisations mais plutôt d'agir de façon théatrale et sévère.
Autant je me sens attiré par la pratique de la pleine conscience et l'éthique bouddhiste autant les rituels ne m'attirent guère. J'avoue ne pas comprendre en quoi la pratique de tels rituels religieux est nécessaire sur le chemin de l'éveil.
Pour l'instant je pratique seul mais je cherche à rejoindre un groupe de pratiquants. Dans les alentours, il y a apparement des groupes de différentes traditions. Pouvez-vous me dire si l'une d'entre elle privilégie plus la pratique de la méditation sur la nature de l'esprit plutôt que celle de rituels et de récitations? Ou suis-je à côté de la plaque?
Au plaisir de vous lire. saluts2
XAv
Avatar de l’utilisateur
XAv
Membre
 
Messages: 90
Inscription: Mar 21 Oct 2008 22:22
Localisation: St Trond (Belgique)

Re: L'offrande du mandala (préliminaire sépcifique)

Messagede Seunam Gyamtso » Jeu 17 Mai 2012 22:20

Bonjour Xav,

Les zen, japonais ou vietnamiens, axent presque exclusivement sur la pratique de la méditation sans rituels.
Au sein des écoles tibétaines, les Guelougs et les Sakyas mettent l'accent sur l'Etude. Les Nyngma et les Kagyus sur la pratique de la méditation, sans exclure l'étude.
Les écoles tibétaines proposent un grand type de pratiques pour correspondre a la plupart des mentalités et dispositions des êtres, ce qui ne veux pas dire qu'il faut tout faire.
Je classerais les types de pratiques et d'enseignements en 4 grands types, selon les vues des êtres :
- les pratiques de libération individuelle (la discipline, étude du karma, etc), ce sont des pratiques dites du petit véhicule, hinayana, c'est le fondement sur lequel se base les autres pratiques.
- les pratiques du grand véhicule, le Mahayana, basé sur la compassion, l'esprit d'éveil (les six paramitas, le calme mental, la vision pénétrante...)
- Les pratiques du Vajrayana, qui est basé sur le Mahayana, qui comprenent 2 types de pratiques principalement, les yogas et les pratiques de déités.
- les "pratiques" des voies non duelles, comme le Mahamudra chez les Kagyu et le Dzogchen chez les Nyngma.

Les enseignements dans les centres tibétains correspondent souvant aux 2 premiers types, les pratiques aussi (shiné) avec en plus des pratiques de déités courantes du troisième type (vajrayana) pour ceux qui veulent. Les yogas sont peu enseignés, les voies non duelles non plus.
Cela dépend aussi des lamas qui enseignent.

Pour ma part, je n'hésite pas a faire 300km 1 ou 2 fois par ans pour recevoir des instructions et pratiquer dans un groupe lors de séminaires de méditation ou des retraites, ou l'accent est mis sur la méditation (Calme mental/Shiné, vision pénétrante/Laktong, Mahamudra), avec peu de rituels mais comme préliminaires au Mahamudra les 4 préliminaires spécifiques sont demandés.

Je sais pas dans quel reportage t'as vu cette façon d'agir "théâtrale et sévère", c'est pas du tout comme cela que je le vis.
De plus la pratique de l'offrande du mandala n'est en fait pas difficile, au bout de la deuxième séance, c'est devenu "facile".
Mais je préfère la pratique ou l'esprit demeure dans sa nature (Shiné/Laktong/Mahamudra).
Pour une idée sur l’intérêt des pratiques de déités du Vajrayana tu peux lire ce sujet que je viens de poster : approche-occidentale-de-la-meditation-des-divinites-t1546.html

Amicalement,
Par le mérite engendré par ma pratique du don et des autres perfections,
puissé-je réaliser l'éveil pour le bien de tous les êtres.
Avatar de l’utilisateur
Seunam Gyamtso
Fondateur - Administrateur Rimé
 
Messages: 1329
Inscription: Jeu 26 Juin 2008 10:20
Localisation: Seine et marne (France)

Re: L'offrande du mandala (préliminaire sépcifique)

Messagede XAv » Ven 18 Mai 2012 23:15

Merci pour la réponse Seunam Gyamtso et pour ce résumé des traditions.

Seunam Gyamtso a écrit:...mais comme préliminaires au Mahamudra les 4 préliminaires spécifiques sont demandés.

Peut-être une bête question peureux12 mais quelles sont les 4 préliminaires spécifiques auxquelles tu réfères?
Merci XAv
Avatar de l’utilisateur
XAv
Membre
 
Messages: 90
Inscription: Mar 21 Oct 2008 22:22
Localisation: St Trond (Belgique)

Re: L'offrande du mandala (préliminaire sépcifique)

Messagede Virginie » Sam 19 Mai 2012 08:04

Virginie
If you think you are too small to make a difference, try sleeping with a mosquito!
Avatar de l’utilisateur
Virginie
Membre
 
Messages: 45
Inscription: Ven 22 Juil 2011 15:11
Localisation: Samsara

Re: L'offrande du mandala (préliminaire sépcifique)

Messagede XAv » Jeu 24 Mai 2012 06:53

Merci Virginie. C'est fou la masse d'information déjà disponible sur le forum ! :respect:
Avatar de l’utilisateur
XAv
Membre
 
Messages: 90
Inscription: Mar 21 Oct 2008 22:22
Localisation: St Trond (Belgique)


Retourner vers Les préliminaires spécifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron